Archives du mot-clé : glace

Margaritas congelados  para celebrar el Cinco de mayo

margarita congelado

Le margarita est peut-être mon cocktail préféré. Pas trop sucré grâce à la vivacité du citron vert. Et servi avec beaucoup de glace bien sûr. Pour changer, j'ai voulu faire des granités de margaritas. Ils pourront aussi être servis en guise de desserts légers.

margarita congelado

Il existe autant de façons de préparer le margarita que d’histoires sur son invention. L’une d’elle raconte que ce cocktail serait né dans l’état du Chihuahua (oui, comme les petits chiens). Une autre affirme qu’il a été inventé en 1948 par la Mexicaine Margarita Sames dans sa maison d’Acapulco. Quelle que soit la version choisie, les ingrédients de base reviennent toujours telle une formule magique : tequila, triple-sec (le mieux est d’utiliser le Cointreau), jus de citron vert, glace et sel. La tradition mexicaine ne borde pas les verres de sel. C’est d’un seul trait (un trago) et pure que les Mexicains boivent la tequila. Le mélange sel-citron vert est servi à part.

margarita congelado

Les Aztèques buvaient du pulque (ou octli) notamment pour honorer Tezcatzóncatl, le dieu du vin (ou plutôt du pulque…). Tezcatzóncatl occupait une place importante dans le panthéon aztèque puisque près de 400 prêtres lui étaient consacrés. Le pulque, c’est ce jus brut fermenté de couleur blanche et peu alcoolisé (6 à 8 %) fabriqué à partir de l’agave. Toujours consommé aujourd’hui dans les petits bars appelés pulquerías, il est souvent servi avec du jus de fruits pour masquer sa saveur légèrement terreuse. Un mythe aztèque raconte que c’est le tlacuache (l’opossum mexicain qui est aussi le seul marsupial du pays) qui a livré le secret de sa fabrication aux hommes. Ayant découvert les effets détonants de la sève d’agave fermentée, il s’est pris une fameuse cuite. Et c’est ainsi qu’il a eu le privilège de devenir le premier ivre mort de la mythologie aztèque….

margarita congelado

Les populations préhispaniques ne connaissaient pas la distillation. Ce sont les Espagnols, en manque de vin et de rhum, qui leur ont montré comment distiller l’agave : le vino de mezcal était né. C’est ainsi que les indigènes se sont mis à produire du vin de mezcal à partir des différentes variétés d’agave qui poussaient dans tout le pays (les botanistes en ont recensé près de 400). Parmi elles, une a retenu toute leur attention : l’agave bleu. Cette jolie plante recouvrait les collines autour d’une petite ville agricole au sud-ouest de Mexico, Tequila. Ils ont eu un jour l’idée de distiller une seconde fois le mezcal obtenu à partir de l’agave bleu : c’est ainsi que le mezcal est devenu la tequila. La production de tequila présente de similitudes avec la fabrication du champagne puisqu’elle est strictement réglementée et n’est autorisée que dans des zones bien définies.

margarita congealdo

Le margarita est certainement le plus connu des cocktails à base de tequila. Vu qu’il est souvent servi sous forme de sorbet liquide, j’ai eu envie d’en faire un granité. La difficulté majeure réside dans le dosage. Trop d’alcool empêche la glace de prendre et trop peu rend son goût imperceptible. Il est aussi important d’utiliser une tequila de bonne qualité. Je pense être arrivée à un bon résultat.

Ces granités sont une façon de mettre à l’honneur cette boisson mondialement célèbre qu’est le margarita. C’est aussi ma façon de célébrer le Cinco de mayo.

...lire la suite