Archives du mot-clé : cannelle

Horchata con coco

horchata con coco

A base de riz, l’horchata est une boisson très parfumée, délicieusement crémeuse et 100 % végétale. Les Mexicains affirment qu’elle calme les maux d’estomac et soulage la « cruda » (la gueule de bois). Beaucoup la déguste au petit déjeuner. Est-ce pour calmer les excès de la veille ?

horchata con coco

horchata con coco

L’horchata fait partie des trois aguas frescas les plus populaires du Mexique avec l’agua de jamaica v.http://www.micocinavege.com/agua-de-jamaica-10-raisons-dy-succomber/ et de tamarindo. On les trouve absolument partout et surtout sur les échoppes des vendeurs de rue… Les Mexicains les considèrent comme des boissons « nationales » !

horchata con coco

L’horchata est au départ une célèbre boisson espagnole. Lors de mon premier séjour linguistique en Espagne, la famille chez qui je logeais aimait me préparer de l’horchata. Leur préférence allait à la version mauresque originale faite avec des chufas (souchets) à la délicate saveur de noix. Rien de tel pour célébrer la tiédeur des fins d’après-midi et se préparer aux soirées bien animées de Salamanque… L’horchata à base de riz et/ou d’amades est plus commune. Peut-être parce que l'Espagne est le plus gros producteur de riz d’Europe et qu’il est plus simple de se procurer du riz que des souchets…

horchata con coco

Ce sont les Arabes qui ont introduit le riz en Espagne au 8ème siècle. Et c’est Christophe Colomb qui a amené le riz sur le continent américain lors de son deuxième voyage. Les Mexicains ont tout de suite accroché et l’ont rapidement intégré à leur alimentation traditionnelle. Tant et si bien qu’il existe des quantités de plats mexicains à base de riz !

horchata con coco

horchata con coco

...lire la suite

Trufas aztecas

mi cocina végé

Pour changer des œufs, poules, cloches ou autres lapins en chocolat, voici un petit cadeau sobre et chic à offrir à Pâques : les truffes aztèques. Ces petites bouchées seront une alternative plus légère au traditionnel gâteau qui termine le bon mais copieux repas pascal. Elles ont en plus l’avantage d’être très simples à préparer. C’est la recette idéale à faire en famille avec les enfants. Ces derniers seront ravis de fabriquer la friandise préférée des guerriers aztèques…

Et puis, les récents événements tragiques nous ont montré à quel point , hélas, le monde est mal en point. Il a bien besoin, nous avons tous bien besoin, d'un peu de douceur et de sourires.  Alors, vous prendrez bien un peu de chocolat...

mi cocina végé

Dans le calendrier aztèque, les célébrations pascales coïncident avec le mois où étaient fêtés les dieux du maïs, Chicomecoatl (divinité masculine) et Centeotl (divinité féminine). A cette occasion, on leur offrait des épis de l’année précédente pour les convertir en semences.

mi cocina végé

Les origines du mot chocolat sont assez controversées. Il viendrait soit du nahuatl xócoc « amer » et atl « eau » soit du mot d’origine maya chocol auquel les Aztèques ont ajouté atl « eau ». Ils associaient le chocolat à Xochiquetzal, la déesse de la fertilité. Le chocolat était consommé sous la forme d’une boisson froide ou chaude, dilué dans de l’eau aromatisée avec des gousses de vanille et sucrée avec du sirop d’agave. Il était fouetté avec un ustensile particulier le molinillo (qui est utilisé encore aujourd’hui) jusqu’à ce que soit formée une délicate et délicieuse mousse, si typique du chocolat mexicain. Cette boisson avait la réputation de combattre la fatigue et d’être bourrée de vitamines. J’aime bien m’imaginer qu’elle était la boisson favorite des sportifs que devaient être les guerriers aztèques…

mi cocina végé

mi cocina végé

Comme dans tous les pays de tradition catholique, Pâques est une très grande fête au Mexique. Les célébrations sont étalées sur près de deux semaines. Les rues sont alors décorées de guirlandes et parcourues de processions religieuses et défilés hauts en couleurs. La première semaine est la Semana Santa (la Semaine Sainte), qui s’étend du dimanche des Rameaux au dimanche de Pâques. La deuxième, la Pascua, commence le dimanche de Pâques.

mi cocina végé

...lire la suite

Hotcakes de maiz con miel de agave y canela (vegano).

Voici la recette de pancake la plus simple et originale du monde. En plus, elle est garantie sans grumeaux et sans produits d'origine animale!

J’ai toujours aimé la Chandeleur. Jusqu'il y a peu, je pensais qu'il s'agissait de LA fête des crêpes. Mais ça, c’était avant…

Dans les pays de tradition catholique, la Chandeleur (Día de la Candelaria) est fêtée le 2 février pour célébrer le jour où l’enfant Jésus a été présenté au temple de Jérusalem (40 jours après sa naissance, Lc 2 ;22-39).

Au Mexique, la Candelaria est une fête très importante qui est célébrée différemment selon les régions. C’est à Toluca que j’ai vu pour la première fois des familles bien apprêtées amener à l’église des statues grandeur nature de poupons représentant l’enfant Jésus. Surprise, j’ai d’abord pensé qu’il s’agissait d’un baptême collectif de véritables bambins. Eh bien, j’avais tout faux… Les Niños Dios (c’est ainsi que les Mexicains appellent les statues de l’enfant Jésus) étaient manipulés avec tellement de délicatesse et de soin que j’ai vraiment cru qu’il s’agissait de « vrais » bébés ! J’ai appris à mes dépens que ces statues en plâtre sont très fragiles, ceci explique peut-être cela…Mais pas seulement. Les statues sont somptueusement vêtues. Certaines familles sont prêtes à dépenser des sommes folles pour offrir les plus beaux habits à leur Niño Dios. Celui-ci dispose même d’une garde-robe personnelle... La Candelaria est le moment idéal pour le faire bénir par le prêtre. Et aussi d’amener à l’église des cierges à bénir destinés à être brûlés pour se protéger des intempéries. La sortie de la messe est l’occasion d’assister à un spectacle incroyable riche en couleurs: certains portent leur Niño Dios magnifiquement habillé, d’autres de splendides bouquets de fleurs, d’autres encore des grands cierges allumés. Tous les visages sont empreints de fierté et de ferveur joyeuse. Et après la cérémonie, on passe à table !

Cette fête illustre une nouvelle fois le génie des Mexicains pour mélanger traditions préhispaniques et européennes.

La tradition mexicaine veut que celui qui a tiré la fève à la fête des Rois se charge de recevoir et d’organiser un repas à la Chandeleur. Le 2 février est l’occasion de se réunir non pas en mangeant des crêpes mais toutes sortes de tamales (sorte de papillotes de maïs) et de boire de l’atole (boisson chaude faite à base de maïs).

L’utilisation du maïs a son importance parce qu’il plonge ses racines dans la culture préhispanique. En effet, le 2 février coïncide avec le 11ème jour du 1er mois du calendrier aztèque, fête de Tlaloc, dieu de l’eau et de l’agriculture. En Europe, cette date correspond au moment de l’année où les jours rallongent à la vitesse grand V. C’était aussi le coup d’envoi des semailles de blé pour la saison à venir.

J’avais envie de mêler tradition européenne et mexicaine à ma manière. J’ai donc décidé de faire des crêpes à base de maïs. J’ai utilisé des grains de maïs (en hommage à Tlaloc) et de la polenta qui amène un peu de croquant à la pâte. Pour qu’elle soit bien homogène, je la mélange avec de la farine de blé (en hommage à la tradition européenne). Si on met moins de lait végétal, on aura des pancakes. Si on ajoute plus de lait, on obtiendra des sortes de petites crêpes. Pour rester dans l’ambiance, je les accompagne d’un sirop d’agave parfumé à la cannelle. Un délice !

Pancakes de maïs au sirop d’agave à la cannelle

Pour une dizaine de crêpes

Préparation : 20 min

Repos : 1h

Abréviations : c à S = cuillère à soupe               c à c = cuillère à café

Ingrédients

  • 80 g de polenta précuite
  • 100 g de farine de blé ou d’épeautre tamisée
  • 1 c à S de bicarbonate de soude
  • 1 c à S de fécule de maïs
  • 30 g de grains de maïs (frais, surgelés ou en conserve)
  • 1 c à S de sirop d’agave
  • 600 ml de lait végétal (soja, amande, riz ou coco)
  • 2 c à s d’huile végétale neutre (tournesol par ex.)

Préparation

  1. Dans un saladier, mélanger la polenta, la farine de blé ou d’épeautre tamisée, la fécule de maïs et le bicarbonate de soude.
  2. Cuire les grains de maïs s’ils sont frais ou surgelés. Les égoutter et les rincer s’ils sont en conserve.
  3. Mixer le maïs, le sirop d’agave, le lait végétal et l’huile dans un blender ou avec un mixeur-plongeur.
  4. Ajouter petit à petit ce mélange « liquide » au mélange sec de polenta.
  5. Fouetter quelques minutes et laisser reposer une heure. Ajouter de l’eau si la pâte est trop épaisse.
  6. Dans une poêle huilée et bien chaude, verser une louche de pâte. Cuire jusqu’à ce que des bulles se forment à la surface (environ 2 min) avant de retourner le pancake et de finir de le cuire jusqu’à ce qu’il soit bien doré.
  7. Accompagner ces pancakes de sirop d’agave à la cannelle (v. recette ci-dessous).

Remarque: Comme le pâte n'est pas vraiment sucrée, elle peut aussi servir à faire des crêpes salées.

Sirop d’agave à la cannelle – Miel de agave y canela

Préparation : 5 min

Repos : 1h min.

Ingrédients

  • 125 ml de sirop d’agave
  • 1 bâton de cannelle

Préparation

  1. Mettre le sirop d’agave et le bâton de cannelle dans un poêlon. Porter à ébullition.
  2. Laisser infuser à couvert et hors du feu jusqu’à complet refroidissement.
  3. Ôter le bâton de cannelle.
  4. Ce sirop est meilleur quand il est tiède.

 

 

ponche

Pour lancer les festivités de Noël, je propose un ponche navideño (ou punch de Noël). Il est facile à préparer à l’avance et les invités n’ont plus qu’à se servir. J'avais envie de changer du traditionnel vin chaud, gluhwein, mulled wine ou autre glögg…

ponche

Il y a quelques semaines, j’ai reçu ce que je pensais être des coings. En fait, il s’agissait de fruits issus d’un croisement fortuit entre un vieux poirier et un cognassier. Que faire de ces joyeux drilles tout bizarres? J’ai eu envie de les inviter à un Noël mexicain.

ponche

J’ai eu envie de les utiliser pour faire le ponche navideño que l’on sert traditionnellement au Mexique lors des posadas. Il faut savoir que les Mexicains commencent à fêter Noël dès le 16 décembre (en fait, entre la fête de la Ste Vierge de la Guadalupe le 12 décembre et l’épiphanie (« los Reyes ») le 6 janvier, il est même possible d’enchaîner les fêtes tous les soirs ! Les Mexicains appellent ironiquement cette période « Guadalupe-Reyes ». La boisson reine de ces festivités est le ponche navideño.

ponche

A l’origine, les Mexicas célébraient la naissance du dieu de la guerre Huitzillopochtli du 7 au 26 décembre. Pour les détourner de cette fête, les prêtres espagnols ont décidé, du 16 au 24 décembre, de célébrer des messes et de reconstituer des scènes de la Nativité. Aujourd’hui, les posadas (= auberges) sont des fêtes de voisinage qui retracent le voyage que Marie et Joseph ont fait de Nazareth à Bethléem où Jésus est né. En cours de route, ils ont dû demander l’hospitalité pour passer la nuit à l’abri.

...lire la suite

Galletas de nueces y canela.

Mon remède dans les moments difficiles? Des biscuits mexicains à la cannelle et aux noix. Ceux-ci ne contiennent ni beurre ni œufs.

Face à la terreur et la barbarie aveugle qui ont frappé Paris, devenue en une nuit capitale de la douleur, le cœur est bien lourd. La digne et courageuse réaction des Parisiens a montré que, face à l’obscurantisme, la Ville-Lumière brillera toujours plus fort.

En cette période d’incertitudes, de chagrin et de recueillement, on a bien besoin de douceur, de sourires et de rires. Et d’espoir aussi. Et de sortir. Pour faire la fête. Ensemble. Solidaires. Pour rester vivants. Pour clouer le bec à tous ceux qui veulent nous faire taire, nous diviser et nous enfermer dans nos peurs.

Noël, c’est tout bientôt. Cette année, j’aimerais que Noël soit autre chose qu’une fête consumériste vidée de son sens. J’ai envie de paix, de compassion, de réjouissances, de partage et d’émerveillement. Comme la magie des Noëls de mon enfance.

Pour se plonger dans l’ambiance, voici une recette savoureuse de biscuits mexicains à la cannelle.

...lire la suite